Harcèlement moral

Le harcèlement moral, que l’on nomme aussi parfois “violence verbale quotidienne”, est plus répandu qu’on ne le croit. On considère qu’il y a harcèlement moral à partir du moment où une personne s’adresse de manière agressive ou dégradante, régulièrement et systématiquement – ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas harcèlement si une personne place un compliment ici et là entre des insultes fréquentes.

C’est donc une véritable persécution, qui peut prendre des proportions gravissimes dans le milieu professionnel, car les collègues de travail restent souvent passifs, considérant qu’il s’agit d’un conflit tout à fait normal ou encore que ce n’est “pas leur problème”. Beaucoup pensent en effet que si une personne est victime d’un harcèlement elle doit s’adresser à l’Etat, mais certainement pas à ses collègues.

Ce point de vue est évidemment largement contestable, mais il est très répandu. Le psychologue peut alors intervenir pour aider la victime à faire face au harcèlement et mettre en place des techniques destinées à résister psychologiquement à l’agression.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *